Passer au contenu

/ Département de littératures et de langues du monde

Je donne

Rechercher

Martine Béland

Vcard

Professeure associée

Faculté des arts et des sciences - Département de littératures et langues du monde

Pavillon 3744, rue Jean-Brillant local 5506

martine.beland@umontreal.ca

Travail 1 : 514 343-6111 #5506

Biographie

Martine Béland est titulaire d’un doctorat en philosophie de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et de trois diplômes de deuxième cycle en philosophie (Ottawa), en études allemandes (Montréal) et en études politiques (EHESS). Ses recherches portent sur la philosophie au 19e siècle (particulièrement Nietzsche), les études allemandes, l’histoire des idées et l’esthétique (philosophie de la littérature, de la musique et de la traduction).

Ses travaux sur Nietzsche portent sur sa critique culturelle, son esthétique et la dimension littéraire de son oeuvre, ainsi que sur sa réception aux 19e et 20 siècles. Elle démarre présentement un projet de recherche sur le germaniste Charles Andler. 

Martine Béland est la directrice du Centre canadien d’études allemandes et européennes (CCÉAE) de l’Université de Montréal; membre du Conseil scientifique du Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA, Paris/Strasbourg); et membre du Groupe international de recherches sur Nietzsche (GIRN).

Son livre Kulturkritik et philosophie thérapeutique chez le jeune Nietzsche fut finaliste pour le Prix du Canada en sciences humaines, en 2014.

Lire plus…

Affiliations

  • Directrice – CCÉAE — Centre canadien d'études allemandes et européennes

Expertises

Projets de recherche Tout déplier Tout replier

Comment comprendre, selon Nietzsche? Interprétation, traduction, édition Projet de recherche au Canada / 2019 - 2022

Chercheur principal : Martine Béland
Co-chercheurs : Chiaraa PIAZZESI
Sources de financement : CRSH/Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Programmes de subvention : PV152160-Subvention Connexion

Publications Tout déplier Tout replier

  • traduction de F. Nietzsche, Considérations inactuelles III et IV, trad., notes et intro. M. Béland, Paris, Garnier-Flammarion, coll. GF, à paraître 2021.
  • « “Anéantir l’opéra” pour guérir la musique? Critique et thérapeutique dans l’esthétique musicale de Nietzsche », in I. Wienand (dir.), Die Frage der Medizin in Nietzsches Philosophie, Bâle,Schwabe, 2020, p. 111-126.
  • Karl Löwith, écrits américains, suivi de Philosopher à l’épreuve de l’histoire, sous la dir. de M. Béland, Presses de l’Université de Montréal, 2019.
  • « La réception comme expérience esthétique : Nietzsche face aux limites de l’esthétique phénoménologique de Roman Ingarden », in C. Bertot et J. Leclercq (dir.), Nietzsche et la phénoménologie, Paris, Garnier, 2019.
  • 15 entrées sur la réception de Nietzsche, in D. Astor (dir.), Dictionnaire Nietzsche, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 2017.
  • Lectures nietzschéennes. Sources et réceptions, sous la dir. de M. Béland, Presses de l’Université de Montréal, 2015.
  • « Les préfaces de Nietzsche, invitation à la philosophie comme expérience », Revue philosophique de la France et de l’étranger, vol. 139, n° 4, 2014, p. 495-512.
  • « Vocation as Therapy: Nietzsche in Academia », in E. Friedland et H. Hutter (dir.), Nietzsche’s Therapeutic Teaching, for Individuals and Culture, Bloomsbury, 2013, p. 13-30. 
  • Kulturkritik et philosophie thérapeutique chez le jeune Nietzsche, Presses de l’Université de Montréal, 2012.
  • « Nietzsche avant Brandes. Une étude de réception germanophone (1872-89) », Nietzsche-Studien, vol. 39, 2010, p. 551-572.

Informations supplémentaires

Médias

Martine Béland présente six préfaces de Nietzsche

Martine Béland présente à «Entre guillemets» un recueil de six préfaces de Nietzsche, pour la première fois réunies dans leur traduction française.

Nietzsche, la philosophie comme remède à la civilisation

Rejetant à la fois l’égalité, la démocratie, la science et la modernité : la rumeur veut que Nietzsche soit le philosophe le plus obscur de tous les temps. Pourtant Nietzsche demeure cohérent et voulait faire de la philosophe un remède à une civilisation qui sombrait dans un lent déclin depuis la fin de l’antiquité.

Martine Béland : Nietzsche et la civilisation

Martine Béland publie des essais inédits en français de Karl Löwith

Consultez cette fiche sur :