Editer votre profil

Van Rahden, Till

Professeur agrégé

  • Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études allemandes et européennes

Contact :

Site Web

Van Rahden, Till

Présentation

Expertises de recherche

Till van Rahden est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études allemandes et européennes. En 1993, il a obtenu une maîtrise en histoire américaine de l’Université Johns Hopkins et en 1999, un doctorat de l’Université de Bielefeld. Sa thèse a été publiée en 2000 sous le titre Juden und andere Breslauer, pour laquelle il a reçu le Fraenkel Prize in Contemporary History.

Avant de se joindre à l’Université de Montréal en 2006, il a enseigné à l’Université de Chicago, l’Université de Cologne et l’Université de Bielefeld. Il se spécialise en histoire européenne depuis le Siècle des Lumières et s’intéresse aux tensions entre les promesses élusives d’égalité démocratique et la présence récurrente de conflits d’ordre moral. Il siège également au comité de rédaction du Year Book of the Leo Baeck Institute

Champs d'expertise

Projets en cours

  • En tant que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études allemandes et européennes, il a développé un programme de recherche qui contribue à l’écriture d’une histoire culturelle du politique, où l’évolution de la société civile, la diversité et les démocraties en Europe depuis la Révolution française tiennent une place prépondérante.
  • Till van Rahden étudie entre autres la façon dont le changement de perception qu’a le citoyen de lui-même et des autres a un impact sur l’expression de la démocratie. Il désire mettre en lumière les enjeux ayant trait à la masculinité, la parentalité, la sexualité, la balance du pouvoir entre les genres et les générations, ainsi que les réactions des gens face à l’autorité tant dans la sphère privée que dans la sphère publique. Ses recherches offrent de nouveaux modèles de pensée face à la rencontre de la vie quotidienne et de la scène politique. Pour analyser les épisodes marquants de l’histoire culturelle de l’Europe moderne, van Rahden mène trois projets de recherche distincts : 1) Bringing Democracy to Daddy: Changing Conceptions of Authority in West Germany, 1945-1979; 2) Clumsy Democrats: Moral Passions in Postwar Europe; 3) Civility and its Discontents: Jews in Central Europe, 1800 to 1933. Finalement, les recherches de Till van Rahden nous rappellent que la démocratie est à la fois un système de gouvernance formel et un mode de vie – mais surtout, que ces deux rôles sont intimement liés.
  • Till van Rahden est membre du Centre canadien d'études allemandes et européennes (CCEAE) où il est responsable du projet Diversité et civilité : La démocratie et la politique d’appartenances depuis les Lumières. Il est également membre du International Research Training Group (IRTG), volet « Diversity » (http://www.irtg-diversity.com/index.php). Au cours des 15 dernières années, il a été membre (Senior Research Fellow) du Freiburg Institute for Advanced Studies (2010/11), de l'Institut Bucerius pour la recherche de l'histoire et de la société allemandes contemporaines de l’Université de Haifa (2009), de l’Institut Max-Planck de développement humain à Berlin (2009), du Morphomata: International Center for Advanced Studies Cultural Figurations à Cologne (2012/13), du Forschungskolleg Humanwissenschaften de l’Université Johann Wolfgang Goethe à Francfort-sur-le-Main (2010, 2014, 2015 et 2017), de l'Institut für die Wissenschaft vom Menschen à Vienne (2016), ainsi que du Feodor-Lynen-Fellowship de la Fondation Alexander von Humboldt (2002/2003).

Publications principales

Jews and other Germans: Civil Society, Religious Diversity and Urban Politics in Breslau, 1860-1925 (Madison: The University of Wisconsin Press, 2008) 

(comme co-directeur) Juden, Bürger, Deutsche: Zur Geschichte von Vielfalt und Differenz 1800-1933 (Tübingen: J.C.B. Mohr, 2001)

(comme co-directeur), Demokratie im Schatten der Gewalt: Geschichten des Privaten im deutschen Nachkrieg (Göttingen: Wallstein, 2010).

(comme co-directeur), Autorität: Krise, Konstruktion und Konjunktur (Paderborn: Fink, 2016).

 

« Eine Welt ohne Familie: Über Kinderläden und andere demokratische Heilsversprechen « , dans WestEnd. Neue Zeitschrift für Sozialforschung, vol. 14 (2017), numéro 2, pp. 3-26.

« Sanfte Vaterschaft und Demokratie in der frühen Bundesrepublik », dans Bernhard Gotto et Elke Seefried (dir.), Männer mit ‚Makel’: Männlichkeiten und gesellschaftlicher Wandel in der Bundesrepublik Deutschland. Zeitgeschichte im Gespräch, vol. 25 (Munich: de Gruyter, 2017), pp. 142-156.

« Clumsy Democrats: Demons and Devils in Postwar Germany », dans Paul Nolte (dir.), Transatlantic Democracy in the 20th Century: Transfer and Transformation. Schriften des Historischen Kollegs vol. 95 (Berlin: de Gruyter Oldenbourg, 2016), pp. 91–116 

« History in the House of the Hangman: How Postwar Germany Became a Key Site for the Study of Jewish History », dans Steven E. Aschheim et Vivian Liska (dir.), The German-Jewish Experience: Contested Interpretations and Conflicting Perceptions (Perspectives on Jewish Texts and Contexts 3), Berlin: de Gruyter Mouton, 2015, pp. 171–192.

« Families Beyond Patriarchy: Visions of Gender Equality and Child Rearing among German Catholics in an Age of Revolution », dans Nancy Christie et Michael Gauvreau (dir.), The Sixties and Beyond: Dechristianization as History in North America and Western Europe (Toronto: University of Toronto Press, 2013), pp. 270–293.

« Situational Ethnicity versus Milieu Identity: Jews and Catholics in Imperial Germany », dans Nils Roemer (dir.), German Jewry Between Hope and Despair 1871-1933, (Brighton, MA: Academic Studies Press, 2013), pp. 45–74.

« Clumsy Democrats: Moral Passions in the Federal Republic «, German History, vol., 29 (2011), numéro 3, pp. 485-504.

« Fatherhood, Rechristianization, and the Search for Democracy in 1950s West Germany », dans Dirk Schumann (dir.), Raising Citizens in the ‚Century of the Child’: Child-Rearing in the United States and German Central Europe in the Twentieth Century (New York: Berghahn Books, 2010), pp. 141-164.

« Demokratie und väterliche Autorität: Das Karlsruher Stichentscheid-Urteil in der politischen Kultur der frühen Bundesrepublik », dans Zeithistorische Forschungen, vol. 2 (2005), no. 2, pp. 160-179. 

« Jews and the Ambivalences of Civil Society in Germany, 1800 to 1933 – Assessment and Reassessment », dans Journal of Modern History, vol. 77 (2005): 1024-1047.

 

Cours donnés au département ce trimestre

Thèses et mémoires dirigés au département et disponibles dans Papyrus