Marie-Julie Racine

Professeure d’allemand aux collèges Montmorency et Lionel-Groulx

« Mes étudiants me rappellent tous les jours les raisons pour lesquelles je suis tombée amoureuse de l’allemand. »

Après ses études collégiales, Marie-Julie a eu la piqûre pour langue de Goethe. « Mon coup de cœur, c’est qu’en allemand, le verbe est à la fin. On découvre donc ce que l’autre veut nous dire seulement au dernier moment », dit-elle. La structure et la prononciation de cette langue ainsi que la culture germanique font en effet contraste avec leurs équivalents d’origine latine. « C’était un défi et ça n’a fait qu’amplifier mon intérêt », ajoute la diplômée de l’UdeM.

Aujourd’hui, Marie-Julie offre un soutien aux jeunes pendant une période charnière de leur vie, servant de guide à l’exploration d’une civilisation et d’un univers linguistique unique. « Lorsque les jeunes me disent merci pour les trucs mnémotechniques tout simples que je leur ai montrés, je me rends compte que j’ai un impact, qu’ils sont motivés et que j’arrive à leur apprendre une langue de manière rigolote. » Ses élèves constituent en fait sa principale source de motivation. « Ils me gardent active, vivante et me poussent à aller plus loin. Dernièrement, ils m’ont demandé quelles expressions branchées les jeunes Allemands utilisaient. Je n’en avais aucune idée! J’ai cherché! », lance-t-elle joyeusement.

Outre une parfaite maîtrise de l’allemand et la satisfaction d’avoir suivi un programme réputé, l’enseignante se dit fière de ses études à l’UdeM, notamment en raison des cours de didactique qu’elle y a suivis. « Ces cours m’ont beaucoup appris : comment me comporter devant une classe, comment gérer les étudiants à problèmes, etc. ». Des outils qui quotidiennement peuvent s’avérer indispensables.

L’enseignante évoque aussi ses séjours d’études à l’étranger – effectués à même son cursus universitaire –, qui l’ont plongé au cœur des États germanophones, à Berlin et à Fribourg. « Étudier la langue c’est une chose, mais être sur place et vivre avec des Allemands, c’en est une autre. », observe-t-elle, reconnaissant l’importance d’une pleine immersion dans la langue étudiée.

Le conseil de Marie-Julie : « Profitez de toutes les occasions pour prendre contact avec la langue : tables rondes, films, littérature, etc. Il n’y a rien comme utiliser une langue pour avoir envie d’en apprendre plus! »